Le contrat retraite : une assurance pour les séniors

Publié le : 10 février 20204 mins de lecture

À l’aube des 60 ans, beaucoup de personnes angoissent du fait de se retrouver avec moins de revenus voire aucun. En effet, de nombreux actifs ne jouissent pas de rentes viagères arrivées à cet âge de la retraite. Heureusement, une possibilité intéressante s’offre à eux grâce aux assureurs proposant des contrats d’assurance retraite. Une ressource financière supplémentaire peut ainsi combler ce manque et faciliter la vie des séniors.

Assurance retraite : des contrats simples

L’assurance retraite est, une alternative pouvant garantir une retraite sereine et paisible aux salariés ayant atteint l’âge y afférant. Ceci, afin de leur permettre le maintien de leurs niveaux de vie actuels. Dans l’hexagone, le contrat retraite est accessible suivant trois régimes que sont le régime de base, le régime complémentaire et celui des diverses formes, individuelles ou collectives, d’épargne retraite gérée par les établissements d’assurance. La majeure partie des contrats d’assurance retraite s’exécute en fonction du secteur d’activité : professions privées ou libérales ou fonctionnaires ainsi que du statut du travailleur. De manière générale, les types de contrats gérant les compléments de retraite sont ceux à prestations définies, à cotisations spécifiques, les contrats en sursalaires et les indemnités de fin de carrière. La plupart de ces solutions de prévoyance retraite sont basées sur la loi Madelin et les pensions correspondantes résultent surtout du versement des cotisations déductibles du profit imposable. Maintenant, vous pouvez déjà commencer à préparer votre retraite avec l’assurance vie de la MAAF.

Assurance retraite : les types de contrats

Une assurance retraite fonctionne un peu comme une assurance vie. Actuellement, il en existe trois grandes familles. Premièrement, l’assurance retraite pour les gérants majoritaires est un contrat par capitalisation via le paiement de cotisations. La souscription à cette solution est intégrée dans les charges déductibles de la société. Deuxièmement, le contrat d’assurance et épargne retraite destiné aux professions libérales, médicales et artisanales est aussi activé par le biais de cotisations. Sa souscription auprès d’un établissement d’assurance est individuelle. Contrairement au premier contrat, cette seconde catégorie entre dans les charges déductibles de l’Impôt sur le Revenu. Enfin, le troisième type de contrat d’assurance retraite est celui réservé aux simples salariés et dont le souscripteur est l’entreprise. Cette dernière catégorie, souvent appelée contrat article 83, comprend entre autres le contrat par capitalisation à court ou à long terme et le contrat pour un groupe de salariés bien défini établi sur le long terme et par rente.

Assurance retraite : une souplesse appréciée

Le grand atout d’une assurance retraite est sa souplesse inégalée. Le souscripteur est totalement libre dans l’alimentation de son épargne retraite. Il peut opter pour des cotisations mensuelles ou des versements non réguliers voire aucun pendant des années en cas de difficultés financières. En effet, le contrat restera toujours valide et les cotisations à verser peuvent être variables selon les possibilités de l’épargnant. En termes de retraits, le contrat d’assurance retraite est également flexible. L’épargnant peut, à tout moment retirer la somme qu’il voudra selon les cotisations versées tout en sachant qu’une fois la totalité des fonds retirés, son assurance prendra fin avec un taux fiscal assez élevé dans le cas d’un contrat de moins de huit ans.

Pourquoi les innovations écologiques gagnent-elles en popularité dans le secteur funéraire ?
Une assurance vie est elle obligatoire ?

Plan du site